Bleu-Blanc-Coeur

BLEU BLANC COEUR !

Retrouvez ici mon interview de Julie Laurensot, de l’association Bleu-Blanc-Coeur, une communauté qui gagne à être connue, pour notre santé et celle de la planète !

Déborah de Moncorpsauquotidien (D) : Bonjour ! Bienvenu sur moncorpsauquotidien. Aujourd’hui, j’accueille Julie Laurensot de l’association Bleu-Blanc-Coeur

Bonjour Julie, pouvez-vous vous présenter rapidement et surtout nous parler de votre rôle au sein de l’association ?

Julie de bleublancoeur (J) : Je travaille chez Bleu Blanc Coeur, je suis impliquée sur tous les projets en lien avec la nutrition et la santé humaine. Notamment la coordination opérationnelle d’études cliniques qui sont en cours, l’élaboration des cahiers des charges sur les nouvelles filières végétales. Et j’ai une activité rédactionnelle sur tout ce qui concerne les articles de nutrition. Des missions assez variées mais toujours en lien avec la nutrition.

D : Donc beaucoup de choses ! Je ne savais pas qu’il y’avait des études cliniques ?

J : Oui, en ce moment, il y a une étude clinique sur l’allaitement maternel, l’impact de l’alimentation sur les femmes enceintes, sur la composition du lait maternel, le microbiote du bébé, en lien avec le CHU de Rennes, c’est eux qui pilotent l’étude.

D : Ah c’est super ! Et donc qui a créé cette association ? Depuis quand existe-t-elle ? Pourquoi ?

J : L’association a été créée par 3 hommes :

  • Pierre Weill, ingénieur agronome
  • Bernard Schmitt, médecin endocrinologue
  • Jean-Pierre Pasquet, producteur de lait

Pierre et Jean-Pierre avaient travaillé ensemble sur la qualité de l’alimentation donnée aux animaux : ils avaient remarqué que le fait de nourrir les animaux avec plus de sources naturelles d’oméga 3 (herbe, lin, luzerne…) avait un impact positif sur la santé animale et la qualité du produit (beurre avec plus de goût et mieux tartinable). Dans les années 2000 ils ont monté avec Bernard Schmitt (médecin endocrinologue) et Philippe Legrand (chercheur spécialisé dans les lipides), une étude clinique afin de vérifier les effets de ces changements alimentaires en élevage sur l’homme. Ils n’ont pas été déçus car le profil en lipides des volontaires s’était amélioré avec 2 fois plus d’oméga 3 au bout de 3 mois de régime alimentaire et ça, simplement en prenant les mêmes produits mais avec un mode d’élevage différent ! L’association a alors été créée à la suite de cette étude clinique dans le but de promouvoir des choix agricoles mieux réfléchis pour la santé de la Terre, des animaux et des hommes.

D : C’était quand ?

J : C’était en 2000. L’association a eu 20 ans cette année !

D : Et les sources d’oméga 3 sont le lin et..?

J : Pour les ruminants, ça va être l’herbe. En fait l’herbe est très pourvue en oméga 3. En hiver on va rajouter du lin. Et pour les autres filières (porc, poulet), on fera en sorte d’ajouter des légumineuses pour avoir un apport protéique plutôt local, et en terme de lipides, ça sera du lin, de la luzerne, de la féverole… Donc vraiment des sources variées mais c’est toujours un enrichissement naturel car le végétal contient naturellement des oméga 3.

D : Cette association est promeut à travers le terme de Communauté, pourquoi ? Que cela implique-t-il ?

J : C’est bien une association ! Mais la gouvernance de l’association est originale puisque le conseil d’administration intègre des représentants aux profils très variés : éleveurs, professionnels de l’agroalimentaire et des métiers de bouche, professionnels de santé mais aussi aux consommateurs… La communauté Bleu-Blanc-Cœur a donc vu le jour il y a 2-3 ans car elle s’inscrit dans l’ADN même de l’association : nous souhaitons fédérer tous les acteurs du bien manger et faire mieux ensemble. Rejoindre la communauté Bleu-Blanc-Cœur c’est soutenir une démarche agricole et alimentaire de qualité, recevoir des informations exclusives et invitations à des évènements, accéder à des ressources documentaires sur des thématiques environnementales et nutritionnelles et contribuer à intensifier le rayonnement de Bleu-Blanc-Cœur. On a d’ailleurs lancé hier notre nouvel espace membre pour les membres de la communauté et nos adhérents, où ils pourront retrouver pas mal de contenus, des articles, des documents, des études scientifiques. Donc rejoindre la communauté Bleu-Blanc-Coeur, c’est contribuer à intensifier le rayonnement de l’association.

D : Donc j’en profite pour poser une question que je voulais poser plus tard : qui peut adhérer à l’association ?

J : Justement, tout le monde ! Au moment de l’inscription, il est demandé si vous souhaitez rejoindre la communauté en tant que consommateurs bien sûr, mais aussi éleveurs, professionnels de santé ou des métiers de bouche… Il y a des contenus pour tout le monde ! Et l’idée est que chacun peut agir selon ses envies et ses possibilités :

–             On peut juste manifester son soutien

–             Ou venir chercher des informations

–             Ou encore devenir un ambassadeur de la démarche Bleu-Blanc-Cœur en parlant de l’association à ses clients, à ses patients ou en interpellant les magasins et les cantines scolaires pour dynamiser le référencement des produits. C’est toutes ces possibilités-là et c’est ça qui fait la richesse de la communauté.

D : C’est vraiment de A à Z ! Donc le parcours de la chaine alimentaire bleu blanc cœur, c’est de ce que mange l’animal jusqu’à l’assiette ?

J : Effectivement, tous les maillons de la chaîne de consommation alimentaire peuvent adhérer à l’association : le producteur végétal, l’éleveur, le transformateur, le distributeur…

Bleu-Blanc-Cœur c’est d’abord un choix de ressources végétales d’intérêt nutritionnel, à la fois pour les animaux et pour les hommes. Le lin peut par exemple être intégré dans les rations alimentaires des animaux en hiver pour palier au manque d’oméga 3 en l’absence d’herbe ; le lin est aussi omniprésent dans les pains Bleu-Blanc-Cœur qui ont la particularité de couvrir près d’1/3 des besoins journaliers recommandés en oméga 3. Sur les nouvelles filières légume (on a lancé une première filière végétale avec l’épinard Bleu Blanc Coeur) ou miel, nous nous intéressons à la teneur en antioxydants et minéraux. L’objectif est de faire correspondre des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement à des résultats nutritionnels optimisés pour les animaux et pour les hommes.

D : Donc un 1er légume vient de sortir ?!

J : Oui ! Il y en a d’autres qui sont en projet : la mâche, qui va sortir bientôt et d’autres projets de fruits et légumes.

D : Le but est d’obtenir des produits sont bons et sains. Bons pour la santé, grâce aux oméga 3. Pouvez-vous nous dire un mot sur les oméga 3 ?

J : Les oméga 3 sont des régulateurs de l’inflammation. Ils agissent en compétition avec les oméga 6. Ce sont 2 types de lipides. Ils vont être impliqués dans tout ce qui est réaction anti-inflammatoire du corps et c’est particulièrement important parce qu’on a tendance à subir, du fait de nos habitudes de vie, pas mal d’inflammation qu’on dit de bas-grade. C’est ce qui va déboucher sur des maladies de civilisation (diabète, obésité…) Donc c’est important pour nous aujourd’hui de pouvoir réguler notre inflammation. C’est aussi un constituant majeur du cerveau, c’est ce qui permet que la conduction nerveuse se fasse rapidement. C’est vraiment un constituant de la paroi de toutes nos cellules. En fonction du nombre d’oméga 3 qu’on va manger, on va retrouver ces oméga 3 en plus ou moins grande quantité sur la paroi de nos cellules. C’est ça qui va apporter de la souplesse aux cellules. Et aujourd’hui, quasiment la totalité des français ne consomment pas assez d’oméga 3. Une étude ANSES montrait que 98,8% des français ne consommaient pas assez d’oméga 3… C’est important de le réfléchir aussi en équilibre avec les oméga 6 car ils ont justement des actions antagonistes. Si on mange plein d’oméga 3 et plein d’oméga 6, le ratio ne va pas bien s’équilibrer. Idéalement, il faudrait consommer 1 oméga 3 pour 4 oméga 6. Mais aujourd’hui, on est à 1/20 voire 1/30. Et comme on nourrit beaucoup les animaux avec du maïs ou du soja qui sont riches en oméga 6, on rompt un peu cet équilibre. Et donc l’équilibre Oméga 6 / Oméga 3 n’est pas optimal dans les produits animaux. 

D : Donc ça nous permet de consommer des oméga 3 à moindre coût ?

J : Effectivement, et il y en a pour tous les budgets car les produits BBC sont distribués au sein de différents canaux de distribution. On va les retrouver en GMS. De manière générale ils sont particulièrement présents chez Système U qui est le distributeur qui comprend le plus de références. Et ils ont fait le choix de développer une gamme marque-distributeur à des prix vraiment accessibles. C’est leur marque U. Notamment pour les oeufs, on va retrouver des oeufs système U bio BBC, des oeufs système U label rouge BBC, enfin voilà…

Bleu-Blanc-Cœur est aussi présent sur bien d’autres réseaux de distribution puisque l’on peut aussi retrouver des produits chez son artisan (boucher, boulanger), à la ferme en vente directe, mais aussi en restauration scolaire, d’entreprise, d’hôpital et même en restauration commercial. On a notamment 2 restaurants qui proposent du Bleu-Blanc-Cœur au menu tous les jours sur Rennes. C’est pour ça que BBC est une démarche accessible à tous. On peut retrouver à la fois du bio BBC, qui va être un petit peu plus cher, mais aussi en marque distributeur, en produits fermiers…

D : Je n’avais pas vu qu’il y avait du bio et du non bio…

J : Les produits sur lesquels on va retrouver di bio, ce sont les oeufs.

D : Et ces produits sont aussi bons pour la planète, pourquoi ?

J : On intervient vraiment au niveau de l’alimentation de l’animal. On s’est rendus compte qu’en nourrissant mieux les animaux, ils étaient en meilleure santé, avec une réduction des interventions vétérinaires et de prises d’antibiotiques. On a relevé une diminution de la fréquence de la survenue de mammites, qui sont des maladies assez fréquentes en production laitière. Et on remarqué aussi qu’il y avait une réduction de la mortalité des porcelets dans la filière porcine.

D : Et comment sait-on si le boulanger a des produits BBC ? 

J : Les chaînes de boulangeries Festival proposent 2 références de pain. Et à titre individuel peut faire le choix de proposer des produits BBC. Si vous voyez un petit écriteau BBC, c’est qu’il y a des produits BBC ! Donc ne pas hésiter à lui demander ce qu’il propose comme pain.

D : Je vais un peu partout, chez Franprix, Carrefour… mais je ne trouve pas forcément les produits BBC très facilement…

J : Effectivement, comme je le disais, on n’a pas forcément beaucoup de références. On est présent sur le marché dans plein d’enseignes mais on n’aura pas forcément beaucoup de références. Donc aujourd’hui, malheureusement, c’est un jeu de courses de trouver des petites références à droite à gauche. C’est en train d’évoluer, on est train de réfléchir à la possibilité de commander des paniers Drive BBC. L’idée serait de mutualiser les produits de différents producteurs et de proposer à la commande, en relais colis, des produits. C’est en cours de projet. Et pour savoir où trouver les produits BBC autour de soi, le plus simple est de regarder sur notre site internet bleu-blanc-cœur.org et de rentrer sa localité ou le produit recherché. Les produits y sont référencés par points de vente. Ça dépend beaucoup des informations que nous communiquent nos adhérents, c’est eux qui s’occupent de commercialiser leurs produits. On essaye donc de récupérer toutes les informations possibles et de les mettre à disposition sur cette page produit BBC.

D : Vous n’aviez pas une application ?

J : On a aussi une application mobile effectivement, mais ce qui est le plus performant pour chercher le produit aujourd’hui, c’est le site internet car l’application est en cours de refonte. Mais n’hésitez pas à télécharger l’application qui sera mise à jour prochainement.

D : Ce qu’on a retenu c’est qu’il faut manger des oméga 3 pour être en bonne santé et que les produits BBC sont un bon moyen pour en consommer !

Merci Julie 🙂

J’espère avoir réussi à vous sensibiliser sur le fait de bien s’alimenter ! Les produits BBC sont une véritable aubaine pour prendre soin de soi ET de la planète. Je compte sur vous pour adhérer à cette incroyable communauté et aider à promouvoir leur association, en achetant leur produit, en en parlant autour de vous… Aller, dites-moi en commentaire que vous êtes allés jeté un oeil sur leur site !

Si vous aimez, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Published by

3 thoughts on “BLEU BLANC COEUR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *