Énergie et bonheur

COMMENT J’ASSOCIE ÉNERGIE ET BONHEUR

“Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Comment est ce que vous associez énergie et bonheur? “ organisé par le blog L’univers du bonheur. Si vous avez aimé cet article, partagez-le s’il vous plaît. Vous m’aiderez ainsi à faire connaître ce blog :)”

Énergie et bonheur… Deux notions que l’on peut mettre l’une au service de l’autre et inversement. Mais comment ? Je vais tenter de répondre à cette question.

définitions

Énergie

Selon Wikipédia, l’énergie est un concept relié à ceux d’action, de force et de durée : la mise en œuvre d’une action nécessite de maintenir une certaine force pendant une durée suffisante, pour vaincre les inerties et résistances qui s’opposent à ce changement. L’énergie qui aura été nécessaire pour accomplir finalement l’action envisagée rend compte à la fois de la force et de la durée pendant laquelle elle aura été exercée.

Énergie
Image par adrian schüpbach de Pixabay

Le mot « énergie » vient du latin vulgaire energia, lui-même issu du grec ancien enérgeia. Ce terme grec originel signifie « force en action » 

Le Larousse nous donne plusieurs définitions du mot « énergie » :

  • L’énergie est la puissance physique de quelqu’un, ce qui lui permet d’agir et de réagir : « Être sans énergie à la fin de la journée ».
  • La volonté tendue vers une action déterminée ; puissance, vigueur, force

morale : L’énergie du désespoir. Elle refusa avec la dernière énergie.

  • Personne énergique, qui a la volonté d’agir (surtout pluriel) : Rassembler les énergies.

À travers ces définitions, on constate que sous le mot énergie se mêlent plusieurs notions : action, force, durée, volonté.

Pour l’associer au bonheur, on doit donc se demander quelles actions puissantes, fortes et suffisamment longues doit-on mobiliser au service de celui-ci ?

bonheur

Wikipédia nous dit : Le bonheur est un état ressenti comme agréable, équilibré et durable  par quiconque estime être parvenu à la satisfaction de ses aspirations et désirs et éprouve alors un sentiment de plénitude et de sérénité.

Le mot bonheur dérive de deux mots latins, bonum et augurum, qui se sont lentement transformés en « bon eür » en ancien français.

– bonum signifie « bon », « positif », « favorable » ;
– augurum (qui vient de augere, « s’accroître ») signifie « accroissement accordé par les dieux à une entreprise ».

Image par klimkin de Pixabay

Le Larousse lui, définit le bonheur comme :

  • Bonne chance, circonstance favorable : Nous avons eu le bonheur d’arriver à temps.
  • État de complète satisfaction : Rien ne peut troubler leur bonheur.
  • Joie, plaisir liés à une circonstance : Quel bonheur de se retrouver ici !

Quelles actions puissantes, fortes et suffisamment longues dois-je donc mobiliser pour arriver à un sentiment de plénitude, de sérénité, équilibré et durable ?

un cercle vertueux

L’énergie peut être tournée vers l’obscur, il faut tout mettre en place pour qu’elles soient au service d’un mieux-être, de notre bonheur. Comment optimiser mon énergie au service de mon bonheur ? Et comment mon bonheur peut-il nourrir mon énergie ?

Cercle vertueux

Tous les moyens que nous allons voir maintenant vont participer à l’élimination de la réaction de stress au profit de la réaction de relaxation. Garder une bonne énergie pour nourrir mon bonheur qui, lui-même, me donnera de l’énergie. Mettre en place un cercle vertueux pour être heureux (ohlala, c’est trop beau.. !)

gestion des émotions négatives

En effet, toute émotion négative entraîne une réaction de stress qui active le système nerveux sympathique et aboutit à la libération de cortisol, l’hormone du stress. Cette hormone est utile uniquement en cas d’attaque soudaine (une agression, un lion.. !). Mais à la longue, si les émotions négatives sont durables (anxiété, dépression, colère…) et la libération de cortisol permanente, le système immunitaire est affaiblit, le corps devient fragile et susceptible de tomber malade. Notre niveau d’énergie est au plus bas, le bonheur s’éloigne

Identifier les émotions négatives

Même si les émotions négatives sont normales, il ne faut pas les ignorer et les mettre sous le tapis mais plutôt les identifier, les nommer et là elles peuvent se dissoudre lentement et ne pas élire domicile dans le corps. Les nommer me semble vraiment important pour qu’elles puissent exister puis s’en aller. Si elles n’existent pas, elles ne peuvent pas partir. C’est un travail qui doit être fait avec précision. Notre énergie doit être mobilisée pour cet effort pour ensuite pouvoir se focaliser sur la satisfaction des moments positifs, des petits bonheurs de la vie.

stimulation de la réaction de relaxation

La réaction de relaxation est l’opposé de la réaction de stress. Nous allons voir comment la déclencher.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Je vais ainsi mettre en place tout ce qui peut induire en moi une réaction de relaxation pour que mes énergies soient au top. Pas facile tous les jours mais routines, habitudes et rituels sont la clé d’un terrain favorable à de bonnes énergies, tournées vers le positif.

  • Je prends soin de mon sommeil.

Le sommeil est essentiel. Les Français ne dorment pas assez. Le manque de sommeil est source de stress, mauvais pour nos énergies. En effet, nous passons plus d’1/3 de notre vie à dormir et nous dormons en moyenne 1 heure 30 de moins qu’il y a cinquante ans. 45% des français âgés de 25 à 45 ans considèrent qu’ils dorment moins que ce dont ils ont besoin.

  • Je m’écoute 

Il faut se faire confiance et se laisser guider par son intuition pour ne pas disperser son énergie un peu n’importe où. La méditation est un très bon moyen de se réapproprier son corps et de reposer son esprit de toutes les pensées incessantes. Elle nous permet d’être dans le moment présent. Quand on est dans son corps, on n’est pas dans sa tête, on est dans l’ici et maintenant.

  • J’entretiens mes relations et je m’entoure des bonnes personnes.

Je n’hésite pas à demander de l’aide si besoin. Je m’entoure de personnes positives. Je cultive les liens familiaux et amicaux, se sentir entouré et soutenu par une communauté est essentiel et cela favorise même la bonne santé. Nous sommes des êtres sociaux ! Les personnes seules sont physiologiquement différentes des personnes avec de grands réseaux sociaux et plus enclines à développer des maladies (hypertension, augmentation du cortisol…).

  • Je prends soin de mon corps

Je privilégie une alimentation saine, qui me correspond, avec des fruits et légumes bio, je limites les sucres et les graisses saturées. Et je pratique une activité physique de manière régulière, je limite ainsi la réaction de stress. Je fais ce qui me fait du bien.

  • Je prends du temps pour moi

Je prends du temps rien que pour moi et je fais ce qui me fais plaisir : je lis, je vais voir un film, je choisis de m’ennuyer…

  • Je prends l’air et je me rapproche de la nature

Nous sommes des êtres vivants, si si ! Nous devons nous rapprocher de la nature dès que possible, c’est un moyen de se ressourcer et de renouveler nos énergies.

  • Santé mentale

Je cultive la positivité. J’arrête de me plaindre, je m’efforce d’afficher une attitude positive malgré mes petits ou grands soucis. Je me fais aider si besoin.

  • Travail / Objectif de vie

J’établis un projet de vie. Mon énergie est ainsi mobilisée pour une chose qui me tient à cœur et qui me rend heureuse. Je limite le stress au travail qui est un véritable vampire pour les énergies.

  • Spiritualité

La foi protège des maladies ! Vous n’êtes pas obligé d’avoir une religion mais on peut être spirituel à notre manière. Je crois qu’il faut chercher ce qui fait sens pour nous.

  • Je cultive ma créativité

Créativité et bonne santé sont liées, c’est prouvé ! Ça me permet de faire exister une partie de moi. Il suffit de trouver ce qui me touche, ce qui m’anime, ce qui me fais me sentir vivante : musique, danse, théâtre, cuisine, scrapbooking, couture…

  • Sexualité

Domaine de choix pour renouveler les énergies ! Une sexualité épanouie est source de bonne santé. En couple, cela peut devenir accessoire au bout d’un certain temps, il faut y mettre un peu de bonne volonté et d’énergie si c’est le cas, ça en vaut la peine ! Et pour les célibataires, la masturbation est aussi bonne pour la santé, ne pas s’en priver, ce n’est pas mal ! On peut d’ailleurs continuer à se masturber même si on est en couple, notre corps nous appartient, nous en disposons comme nous le souhaitons.

  • Je prends soin de mon argent

C’est malheureusement important dans notre monde d’aujourd’hui. Essayez d’économiser pour limiter le stress financier qui mobilise pas mal d’énergies négatives et dépensez de façon utile, pour vous faire plaisir ou pour une cause qui vous tient à cœur, une piste vers le bonheur !

Et si je n’y arrive pas ?

Entourez-vous de ceux qui peuvent vous aider, un coach sportif, un coach de vie, un psy, un nutritionniste, offrez-vous un massage… D’ailleurs, j’ai décidé de m’offrir un massage par semaine pour maintenir mon énergie et ma vitalité ! Écoutez-vous et enclenchez une action qui peut vous faire du bien pour vous mettre sur le chemin du bonheur.

Pour le bonheur, pensez simplicité !

Voilà comment j’associe énergie et bonheur. Ça demande effectivement pas mal d’énergie mais une fois que le processus est enclenché, nous sommes dans un cercle vertueux qui s’alimente de lui-même.

Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay

Et vous ? Mettez-vous vos énergies au service de votre bonheur ? Dites-moi dans les commentaires quel est votre truc préféré pour vous mettre sur le chemin du bonheur !

Sources :

Si vous aimez, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Published by

2 thoughts on “COMMENT J’ASSOCIE ÉNERGIE ET BONHEUR

  1. Bonjour Déborah,

    Et merci pour cet article bien rafraîchissant et doux en cette journée pluvieuse…
    Cela fait du bien de relire les bases car elles sont le socles inébranlable de ce que devrait être notre quotidien. Alors je prends à 200% !
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *