Comment tomber malade

PlayPlay

Cliquez sur “Play” pour écouter le podcast de cet article ou cliquez ici pour le télécharger directement (par exemple pour l’écouter sur votre smartphone).

Musiques :

Titre: The Return
Auteur: Alexander Nakarada
Source: https://www.serpentsoundstudios.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/
Téléchargement (4MB): https://auboutdufil.com/?id=527

Comment flinguer sa santé

Ne faites pas attention à votre corps, mangez beaucoup d’aliments dénaturés et sentez-vous coupable de le faire.

Considérez la vie comme n’ayant aucun sens.

Faites des choses que vous n’aimez pas et ne faites pas les choses que vous aimez.

Soyez très critique et plein de ressentiment envers les autres et envers vous-même.

Emplissez votre esprit d’idées obsessionnelles et passez votre temps à vous persécutez avec elles.

Ayez des regrets la plupart du temps.
Faites-vous du souci.
Evitez des relations humaines profondes et intimes.

Blâmez les autres pour les problèmes que vous avez.

N’exprimez pas vos sentiments.

N’ayez pas le sens de l’humour.

Evitez à tout prix de faire des choses dans votre vie qui vous apporteraient de la joie et de plaisir.

Comment être encore plus malade

Pensez à toutes les choses affreuses qui pourraient vous arriver.

Soyez plein de pitié envers vous-même.

Lisez des articles de journaux et écoutez des émissions de télévision et de radio qui renforcent votre sentiment qu’il n’y a aucun espoir.

Soyez envieux.

Cultivez la colère, la révolte, l’accusation d’autrui.

Détestez-vous vous-même pour avoir détruit votre vie.
Aller voir beaucoup de médecins.

Recherchez beaucoup d’opinions diverses.

Essayez toutes sortes de programmes différents sans en suivre aucun sérieusement.

Quittez votre travail et évitez de vous consacrer à des projets qui pourraient donner un sens à votre vie.

Plaignez-vous à propos de vos symptômes afin de renforcer votre sens de désespoir.

Ne prenez pas soin de vous-même. Essayez que d’autres gens s’occupent de vous et reprochez leur de ne pas faire un bon travail.

Pensez à quel point la vie est épouvantable. Soyez vraiment sûr d’être terrifié par l’idée de la mort de façon à augmenter votre souffrance.

Comment être en bonne santé, comment aller mieux

Faites les choses qui vous donnent de la joie, un sentiment de bien utiliser votre vie.

Soyez attentif à vous-même et à vos besoins.

Laissez partir toutes les émotions négatives que vous pouvez trouver en vous-même.

Cultivez dans votre esprit des images positives.
Donnez-vous des buts enthousiasmants.

Voyez ce que vous voulez vraiment faire dans votre vie.

Trouvez moyen d’exprimer votre amour.

Aimez-vous vous-même et aimez les autres.

Créez des relations pleines de jeux, d’amusement et d’amour.

Guérissez toutes les relations traumatisantes de votre passé en particulier vos parents et vos proches.

Prenez la décision de vous consacrer au bien-être et au bonheur.

Acceptez-vous vous-même et acceptez tout ce qui se produit dans votre vie comme une occasion de grandir et de progresser. Apprenez ce que vous pouvez de chaque expérience.

Allez de l’avant avec votre sens de l’humour…!

Quelques exemples

Un essai randomisé de février 2019 (1) sur 66 personnes vues dans un programme de lutte contre le cancer familial montre qu’une surestimation du risque de cancer chez les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer est courante.

Cet essai conclut que donner des conseils et des informations peut améliorer la perception du risque, mais les individus ont tendance à revenir à leur perception erronée antérieure 6 mois après le conseil. En incluant des représentations visuelles du risque pendant le conseil, la correction de la perception du risque était meilleure, de plus grande ampleur et plus durable.

Ce que je veux vous montrer par là, c’est que nos croyances sont malléables.

On peut agir sur nos croyances par l’intermédiaire de plusieurs méthodes, ici les images visuelles.

Une autre revue de la littérature de 2017 (2) étudie la relation entre l’auto-accusation de l’apparition d’un état de santé physique chronique et la détresse émotionnelle. Celle-ci nous montre que les personnes qui s’auto-accusent de la survenue de leur maladie (VIH, cancer, maladies cardio-vasculaires…) se noient dans une détresse émotionnelle.

Ces deux études ne mettent pas en lumière le lien qui pourrait exister entre des croyances négatives (« il y a eu des cancers dans ma famille, mon risque est très élevé », ou « je suis totalement responsable de la survenue de ma maladie ») et la survenue d’une maladie, mais nous met sur le chemin de la liaison corps-esprit. En effet, un état de détresse émotionnelle ne peut assurément pas vous rendre la santé !

Nos croyances influent donc nos pensées et sont capables d’être modifiées avec un peu de travail et de volonté !

Verdict !

Alors, voulez-vous être malade, encore plus malade ou en bonne santé ?!

J’ai trouvé ce texte dans le classeur que m’a prêté une amie qui rassemble toutes les infos qu’elle a récolté durant ses cures ayurvédiques en Inde. Auteur inconnu mais texte tellement véridique ! L’impact des émotions dans la survenue de maladies est malheureusement prépondérant.

J’avoue qu’il est difficile de lutter contre le penchant autodestructeur inné de l’être humain mais il est pourtant possible d’apprendre à gérer son stress ou tout simplement de profiter d’un rayon de soleil qui vous caresse la peau, d’une mangue au goût doux et sucré, de la couleur des feuilles des arbres à l’automne…

Celle qui en parle le mieux est Françoise Héritier, dans le “Sel de la vie“.  Magnifique livre dans lequel Françoise Héritier nous rappelle “qu’il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d’exister, au-delà des occupations, au delà des sentiments forts, au-delà des engagements. Un petit plus qui nous est donné à tous : le sel de la vie” (3).

(1) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30632890/

(2) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/cpp.2061

(3) Le Sel de la vie, Françoise Héritier, Ed Odile Jacob

Si vous aimez, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Published by

12 thoughts on “Comment tomber malade

  1. Bon Déborah je t’adore, ça y est !
    1/ parce que cet angle me trottine dans la tête pour un futur article sur un sujet différent (mais qui touche quand même à la santé). Tu me permets de m’inspirer ?
    2/ parce que le livre de Françoise Héritier que tu cite est tout simplement un bijou que j’ai dégusté mot après mot. Copines de livre ?

    Bon plus sérieusement merci, ça remet un peu les pendules à l’heure !

  2. Ahah !! Merci pour ton commentaire Carole 🙂
    Oui, bien sûr, avec plaisir ! Je suis contente d’être “inspirante” et de partager une sensibilité commune 🙂

  3. Bonjour Deborah,
    Bravo pour cet article originalement abordé sur un sujet tellement visité! Bien sûr, je m’attendais à la chute, mais du coup, elle semblait encore plus convaincante. Au sujet des cancers familiaux, il y a aussi les recherches de l’excellent Jacques Salomé, qui a démontré l’influence des émotions transmises d’une génération à l’autre. Ou comment une personne a réussi à arrêter la malédiction familiale qui frappait toutes les femmes de sa famille d’un cancer du sein à l’âge de 37 ans. (Je pense que c’est dans “si je m”écoutais, je m’entendrais”). Elle a été la première de sa lignée à ne pas être atteinte de la terrible maladie.
    Bien sûr, sur le lien corps-esprit et l’influence des émotions sur la santé, je ne peux qu’abonder dans ton sens. C’est à la base de mes formations et pratiques de Communication NonViolente, Shiatsu et Reiki, entre autres! Je suis contente d’avoir découvert ton blog, en espérant que le mien t’inspirera aussi. Au plaisir! Isabelle

    1. Merci Isabelle ! Les émotions transmises d’une génération à l’autre… C’est fou la force du psychisme. Se poser les bonnes questions, je crois que c’est ça qui est important ! Ton blog est également très intéressant, je vais suivre la trace des pas des chamanes! À bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *